Avions: Un dirigeable français fera le tour du monde sans escale et sans combustible fossile

Aeronautique-commerciale-WestJet-annonce-de-nouvelles-liaisons-entre-Calgary-et

Une équipe française se prépare pour un vol en dirigeable sans escale de 20 jours qui fera le tour du monde sans utiliser de combustibles fossiles.

Euro Airship, la startup à l’origine de ce projet, travaille sur ce projet depuis une décennie et en définit depuis 2020 les aspects industriels, en collaboration avec le cabinet de technologie et de conseil Capgemini.

Le résultat est « Solar Airship One », un dirigeable rigide de 151 mètres de long qui sera rempli de 50 000 m3 d’hélium. Son système de propulsion sera alimenté par deux sources : 4 800 m2 de panneaux solaires couvriront la moitié supérieure de l’avion, tandis que la nuit, il utilisera de l’hydrogène pour alimenter une pile à combustible.

Le voyage, qui, si tout se passe comme prévu, devrait démarrer en 2026, parcourra 40 000 km, en volant d’ouest en est, sans atterrir en aucun point et à une hauteur moyenne de 6 000 mètres. La durée du trajet prévue est comprise entre 20 et 30 jours.

« Solar Airship One » aura un équipage de trois personnes. L’un d’eux sera l’aventurier et pionnier du vol durable Bertrand Piccard, qui a déjà réalisé deux tours du monde record, l’un en 1999 en montgolfière, l’autre en 2016 à bord du Solar Impulse, un avion électrique équipé de panneaux solaires.

Seront également à bord Dorine Bourneton, la première femme handicapée à devenir pilote de voltige aérienne (Bourneton a été grièvement blessé à 16 ans dans un accident d’avion) ​​et Michel Tognini, ancien pilote de chasse de l’armée de l’air française et astronaute de l’Agence spatiale européenne (Tognini a été deux fois vers l’espace, en 1992 et 1999).

Ils visent à prouver qu’un vol sans énergie fossile est possible sur de grandes distances et que les dirigeables peuvent être utilisés comme mode de transport durable pour un certain nombre d’applications commerciales.

Lors de son vol autour du monde, l’équipage de l’Euro Airship prévoit de diffuser ses activités auprès des écoles, des universités et des gouvernements pour les sensibiliser aux possibilités de cette technologie. Un film documentaire est également prévu.

La technologie des dirigeables a suscité l’intérêt d’un certain nombre de startups au cours de la dernière décennie. Outre Euro Airship, d’autres sociétés qui travaillent sur cette technologie sont Flying Whales, également basée en France, Hybrid Air Vehicles, basée au Royaume-Uni, et la société américaine Lighter Than Air (LTA), financée par le fondateur de Google, Sergey Brin.

Livres sur un thème proche:

Comment pourront arriver nos alliés d’outre-mer.,Référence litéraire de cet ouvrage.

Le site aero-big-scale.com a pour but de publier différentes publications sur la thématique La tribune de l’aéronautique diffusées sur internet. Cet article a été rendu du mieux possible. Pour toute remarque sur ce post concernant le sujet « La tribune de l’aéronautique », utilisez les contacts affichés sur notre site internet. L’équipe aero-big-scale.com vous propose ce post qui parle de « La tribune de l’aéronautique ». Connectez-vous sur notre site aero-big-scale.com et nos réseaux sociaux afin d’être renseigné des prochaines publications.